Quelle prise en charge avec le CPF ?

La prise en charge que constitue le CPF est un droit à la formation accordé à tous les acteurs français du milieu professionnel ou demandeur d’emploi. Chaque année de travail vous permet d’augmenter la marge de financement de formation. Cette dernière doit être effective durant toute la carrière professionnelle. Il faut ajouter que chaque année effectuée dans le milieu de travail est une cagnotte ajoutée en vue de la participation à des formations de qualité. Celles-ci doivent par ailleurs être éligible au CPF. L’avantage avec le CPF contrairement au DIF est que le travailleur est capable de mobiliser les fonds pour sa formation à travers une démarche personnelle. Il n’a nullement besoin de solliciter la contribution de son employeur. Le CPF vise essentiellement à sauvegarder ou à améliorer l’employabilité du travailleur. Ce dernier peut également changer de profession et embrasser de nouvelles opportunités offertes durant son aventure professionnelle.

Prise en charge : Quelles sont les formations offertes ?

Prise en charge - Profiter du CPF pour actualiser les connaissances
Prise en charge – Profiter du CPF pour actualiser les connaissances

Il faut à ce niveau faire attention car toutes les formations ne sont pas éligibles au CPF. Seules celles qui le sont, sont plutôt celles qui sont conformes à la définition du code de travail. Il faut alors faire preuve de vigilance afin de ne pas vous tromper. Le code prévoit qu’une formation éligible peut se définir comme étant toute action formative sanctionnée par une certification professionnelle. Celle-ci doit figurer dans le répertoire national conformément à l’article L 6113-1.

Une formation CPF pour permettre de vendre sur internet et faire du e-commerce

Les formations sanctionnées par une certification et une habilitation enregistrées dans le répertoire spécifique conformément à l’article L 6113-1 sont éligibles. Il s’agit notamment des certifications qui se rapportent au socle de connaissance et de compétence professionnelle. Une méthode rapide de vérification de l’éligibilité d’une formation au CPF peut se faire via le site « certificationprofessionnelle.fr ».

Vous pourrez alors vérifier si la certification ou le programme s’y retrouve. Si la certification ou le programme est effectivement enregistré, vous aurez toutes les références nécessaires pour la prise en charge. Vous aurez également tous les renseignements possibles sur le contenu de la formation sollicitée. Il existe d’autres typologies de formations qui sont aussi éligibles au CPF. Au nombre d’elles, on peut citer les formations qui permettent de valider les acquis par expérience et les bilans de compétences.

On distingue aussi les formations relatives à la préparation des examens théoriques du code de la route ainsi que des examens pratiques. On a enfin des actions formatives du domaine de l’accompagnement et conseil. Ces formations répondent bien aux atentes des créateurs d’entreprises ou des repreneurs d’entreprises. Vous pouvez par ailleurs bénéficiez d’autres formations relatives à des domaines spécifiques à l’instars du marketing digital, de la gestion financière, du freelance et autres.

Il est important de rappeler que le compte d’engagement civique peut financer les formations au profit des volontaires et bénévoles. Cela facilite la capitalisation de compétence nécessaire afin de bien accomplir les missions qui seront confiées à ces derniers. Pour ce faire, il faut prendre contact avec l’organisme de formation afin de poser toutes les questions possibles en ce qui concerne l’éligibilité. Il est aussi possible de recourir à « moncompteformation.gouv » qui recense toutes les formations éligibles au CPF vous permettant ainsi de procéder plus facilement à une vérification.

Prise en charge : Qui sont les bénéficiaires du CPF ?

Les bénéficiaires regroupent l’ensemble de ceux qui ont travaillé au moins une fois dans leur vie et cela jusqu’à la retraite. Il faut aussi ajouter que les travailleurs indépendants, les salariés ainsi que les demandeurs d’emploi peuvent jouir des droits relatifs au CPF. Vous pourrez ainsi recevoir un financement de l’ordre de 500 à 800 euros par année de travail pour vos formations. En ce qui concerne ceux qui sont à 500 euros par an, ils peuvent recevoir jusqu’à 5000 euros comme plafond pour leur formation sans se donner de soucis particuliers ou déranger un employeur.

C’est alors pour dire que vous avez de quoi vous rendre performant et compétitif. Par ailleurs, vous aurez besoin de l’accord de votre employeur pour utiliser votre compte CPF au profit des formations en temps de travail. En dehors du temps de travail, vous pouvez mobiliser votre CPF à votre guise afin d’améliorer votre niveau de performance. Au cas où vous êtes un demandeur d’emploi, vous pouvez utiliser le CPF afin d’élever votre niveau de compétence et par conséquent votre employabilité.

Cela peut être en continuité à votre domaine de formation de départ ou dans un autre domaine de compétence afin de vous permettre une nouvelle orientation professionnelle. La connaissance est le pilier du développement. Tous ceux qui ont connu une prospérité fulgurante, que cela soit en entreprenariat ou dans le salariat, sont des personnes qui sont avides de connaissances. Ces personnes lisent beaucoup, suivent énormément de formations et autres. Vous devez tirer le maximum de profit en faisant financer votre formation grâce au CPF.

Comment salimente le CPF ?  

Comment les fonds de formation du CPF sont-ils générés ? il s’agit là d’une question que plusieurs personnes peuvent se poser. Il existe trois sources pourvoyeuses de financement en ce qui concerne le CPF.

Si vous êtes salarié : votre employeur envoie le DSN ainsi que certaines informations relatives à l’entreprise. Grâce aux informations fournies via le DSN, à la déclaration de votre employeur, votre compte CPF se renfloue continuellement. Dans le cas d’un salarié ayant exercé avant ou jusqu’à 2014, vous avez l’obligation de boucler la procédure de transformation de vos heures de DIF en CPF avant la fin de 2020. Autrement, vous les aurez invalidées. Vous avez alors la possibilité de transformer vos droits individuels à la formation en montant CPF.

L’abondement : Il s’agit d’une procédure aussi valable pour le salarié que pour un demandeur d’emploi. Il consiste à renflouer d’un excédentaire son compte afin d’accéder à des formations dont le coût est supérieur à l’avoir CPF au moment de la demande de ladite formation. Dans le cas où vous êtes salarié par exemple, vous pouvez solliciter une formation dont le coût s’élève à 2000 euros. Il est important de savoir que vous avez un équivalent de 1500 euros dans votre compte.

Pour cela, un abondement est indispensable. La mobilisation du fonds complémentaire pour votre formation pourrait se faire suivant deux approches. La première est que vous preniez en charge directement la différence équivalente au 500 euros. La deuxième approche est celle qui consiste à faire appel à votre employeur ou entreprise qui abondera votre compte. Le montant disponible à nouveau dans votre compte vous permettra alors de satisfaire aux exigences financières de votre formation.  

Une formation CPF pour permettre de vendre sur internet et faire du e-commerce

Si vous êtes un demandeur d’emploi, vous pouvez recourir aux services de pôle emploi, les régions et autres. Ces organismes pourront abonder afin d’augmenter l’avoir sur votre compte. Vous pourrez ainsi accéder à votre formation et par conséquent, améliorer considérablement votre niveau. Cela est favorable quant à votre employabilité. L’abondement vous permet de bénéficier de formations dont le coût dépasse votre budget prévisionnel.

Prise en charge : Comment connaître son avoir sur CPF ?

Prise en charge - Vérifiez son compte CPF est possible en ligne
Prise en charge – Vérifiez son compte CPF est possible en ligne

Pour consulter son compte CPF, vous disposez de plusieurs alternatives. Vous avez la possibilité de le faire grâce à des applications spécifiques à installer via Adroid ou Apple store. Vous avez également la possibilité de le faire grâce au compte « MonCompteFormation.Gouv.fr » que vous créerez à cet effet. Pour ce faire, vous allez sur ledit site.  Vous cliquez sur « je crée mon compte » qui s’affiche sur la page montrant « je consulte et j’utilise mes droits pour la formation ».

Renseignez les champs par les informations relatives à votre état civil, votre numéro de sécurité sociale et autres. Le compte ainsi crée, vous accédez directement au contenu. Le montant disponible se révèle et vous pouvez par conséquent l’utiliser afin de suivre une formation qui est bien sûr éligible au CPF. Rappelons que si vous avez été salarié avant 2014, vous avez accumulé du DIF. Avant la fin de l’année 2020, vous pouvez convertir votre DIF en CPF. Vous aurez besoin pour cela des papiers justificatifs du montant que vous saisissez.

Où trouver le financement pour une formation au près d’un organisme

Au moins deux moyens vous permettent de parvenir à votre objectif. La première alternative est le recours au site « MonCompteFormation.Gouv.fr ». C’est par ailleurs le site qui se charge du référencement des formations éligibles au CPF. A cette étape, vous avez deux possibilités. Consultez les formations disponibles qui vous sont proposées à l’aide des moteurs de recherche afin de choisir une qui vous intéresse vraiment. Vous pouvez aussi prendre directement contact avec un organisme afin qu’il vous aide à choisir et à financer votre formation.

Pour toute formation sollicitée, il est important de cliquer sur « je finance avec mon CPF ». Certaines démarches sont nécessaires en vue de l’inscription à une formation éligible au CPF. S’inscrire pour une formation éligible au CPF peut se faire directement sur le site « MonCompteFormation.Gouv.fr ». Il suffit pour ce faire, de procéder à l’ouverture d’un dossier de formation. Fournissez les renseignements nécessaires et passez à l’étape suivante qui se rapporte à la soumission de la demande.

Lorsque vous envoyez votre demande, l’organisme de formation la reçoit. Après la réception, deux approches son possibles en ce qui concerne la validation de votre demande. Soit vous avez contacté l’organisme d’avance, cela suppose que la demande sera directement validée et vous êtes tenu d’avoir une contre validation pour la suite du processus.

Soit vous n’avez aucun contact avec un organisme particulier. Dans ce cas, des spécialises vous contacteront en vue de savoir si vous pouvez bénéficier de la formation désirée avec votre CPF. Si oui, on vous accorde toute l’aide nécessaire pour que l’étape de réalisation de projet de formation soit effective.

Prise en charge : Quelques règles à respecter

Prise en charge - Certaines conditions sont nécessaires à remplir
Prise en charge – Certaines conditions sont nécessaires à remplir

Certaines formalités sont nécessaires et conditionnent par ailleurs l’aboutissement heureux de la démarche de demande de formation. Entre autres, il est question que le demandeur fasse une bonne analyse de l’adéquation de sa formation de base et de la nouvelle. Dans tous les cas, l’organisme ne pourra pas répondre de cette responsabilité. Cette obligation figure dans l’article 8 des critères généraux d’utilisation de la plateforme que constitue « MonCompteFormation.Gouv.fr ».

Par ailleurs, l’organisme se porte garant de la pertinence et de la qualité de la formation à suivre. Pour cela, il est classique d’organiser une rencontre ou un contact téléphonique avec les demandeurs de formation. Cet échange permet de s’assurer des objectifs visés par le demandeur. Il est de même que la capacité du demandeur à suivre convenablement la formation souhaitée. Au cas où une quelconque inégalité se dévoile à l’issue de cet entretien, la demande sera purement et simplement refusée.

Dans le cadre de l’inscription pour suivre une formation éligible au CPF, tout stagiaire ou demandeur bénéficie du droit de rétraction. Cela lui permet de revenir éventuellement sur sa décision de s’inscrire en vue de suivre une formation déterminée. Vous avez donc un délai de sept jours pour vous rétracter pour une formation que vous supposez ne plus vous convenir. Il faut s’engager en vue de prendre part aux examens ou concours de certification auprès de l’organisme de formation ou de l’administration.

Une formation CPF pour permettre de vendre sur internet et faire du e-commerce

De façon générale en ce qui concerne les candidats à la formation DCG (Diplôme comptabilité Gestion) par exemple, les inscriptions pour les examens se font de mi-janvier à fin février. Vous devez dès lors vous présenter afin de subir les épreuves de l’examen conformément à votre demande.

Laisser un commentaire